Actus école

Carnaval 2020 – Et un fléau en moins dans les locaux!

Les bestioles: on les aime beaucoup les bestioles. Les enfants adorent jouer avec elles.

Ils peuvent passer des heures à observer comment les fourmis transportent leur nourriture jusqu’à la fourmilière, à poursuivre et attraper les papillons, à prendre en main les cloportes et voir comme ils s’enroulent et se déroulent.

Mais il y a des insectes que l’on aime moins, et qu’on est obligé d’éliminer pour pouvoir vivre en paix.

L’année passée, ce fut le cas des puces, qui infestèrent les locaux de notre « escuelita », et nous forcèrent à postposer l’ouverture des portes en début d’année, afin de pouvoir vider et nettoyer tout l’espace.

Le carnaval 2019 fut l’occasion de célébrer notre victoire au bout de plusieurs semaines de lutte acharnée contre ce fléau.

Cette année, c’est un autre insecte indésirable qui s’est invité à l’escuelita. Et il est arrivé par une autre voie : la tête des enfants.

Comme vous l’aurez deviné, le fléau de l’année scolaire 2019-2020 fut le poux!

Après plusieurs mois de lutte plus ou moins intense, de fausses victoires, de moments de joie interrompus par la réapparition soudaine de poux sur l’une ou l’autre tête, nous avons finalement trouvé une double solution qui, jusqu’à présent (nous croisons toujours les doigts !), semble avoir marqué la fin des affrontements :

  • La première fut une coordination très étroite entre toutes les familles en vue de contrôler et d’éliminer les poux de la tête des petits et grands : tous le même jour, tous les 3 jours.
    Procédant de la sorte, et sachant que les lentes éclosent au bout de 7 jours, nous éliminions les poux adultes avant qu’ils ne pondent de nouveaux œufs.
    Nous avions ainsi la certitude qu’en 2 semaines, il n’y aurait plus ni poux ni lentes sur les têtes, sauf bien sûr s’il en arrivait de nouveaux depuis l’extérieur.
  • L’autre mesure fut l’utilisation de vinaigre et/ou de savon noir, qui facilita le travail d’élimination à l’aide du peigne anti-poux. En faisant un shampooing avec ces produits, les poux restaient engourdis (ou mouraient), ce qui évitait qu’ils partent en courant dès que le peigne s’approchait de la tête…

Comme vous pourrez le voir dans les photos ci-dessous, le carnaval de cette année a été l’occasion de célébrer l’heureuse issue de la bataille : tandis que Dani, un drone sur la tête (clin d’œil à son projet de reforestation), tentait de disséminer des poux sur les têtes des enfants, Paula, la tueuse de bestioles, les poursuivait en les pulvérisant de son insecticide à base d’eau et de feuilles de menthe.

En somme, une belle journée ponctuée de rires, sous un soleil annonciateur du printemps !

About Gwen

Hello, je suis Gwen, l'une des mamans (et papas) qui ont participé à la création de Pan y Cacahuetes. Maman de 3 enfants, traductrice et blogueuse, je suis Belgo-anglaise de nationalité et Espagnole dans l'âme ;-) Mes autres blogs: www.architect-alpujarra.com ; www.au-rythme-des-enfants.com
View all posts by Gwen →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *